Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 13:57

Herbes folles et poules de luxe

 2e édition, 1er mai 2012

 


20120501-002.jpg

 

Vue générale de la fête.

 

20120501-007.jpg

 

Plantes et poteries pour le jardin.

Photos Yves Nivot

 

IMGP2945

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le stand de l'ARH, antenne de l'Est.

 

Au même endroit, à la même date, à la même heure, mais une année plus tard, Herbes folles et poules de luxe a commencé sous un soleil inespéré ; la fête était la même et différente à la fois. Les éleveurs étaient les premiers à s’installer sur les lieux, poules, coqs et poussins, mais aussi canards dans la mare fabriquée spécialement pour eux, des pigeons, des lapins de toutes sortes et de toutes couleurs, oies magnifiques et dindons qui ont manifesté intensément leur présence ; il y avait aussi pour la première fois un petit âne gris dans son enclos ! Une chèvre également dans la mini ferme. Tous les animaux étaient installés dès potron-minet, et regardaient  les autres participants se hâter de déplier leur stand.

 

Les associations étaient regroupées près de la grille d’entrée côté rue basse, les producteurs de plantes, arbres et arbustes faisaient un bel ensemble le long du mur de l’école ; le décor était varié, lianes et bambous ponctués de poteries utiles pour le jardin, où elles servent de refuges pour les insectes. Sous le préau vitré, l’exposition du parc du Morvan expliquait les écosystèmes du parc régional et la nécessité de préserver l’équilibre et la diversité de la faune et de la flore. A l’intérieur des anciennes salles de classe, les artistes étaient réunis, graveurs sur bois ou sur métal, bijoux, porcelaine, jouets en bois, lampes et bijoux en minéraux ; d’autres artistes et artisans avaient choisi l’extérieur comme l’atelier du tourneur sur bois, et le sculpteur sur bois dont les oiseaux semblaient s’échapper du carré qui leur était attribué.


20120501-008

 

L'artiste fait la sieste, les oiseaux s'échappent.

  

  Cette année, une restauration sur place était prévue, et les producteurs régionaux ont assuré le déjeuner, que ce soit en pizzas, assiettes végétariennes, miels et nougats, fromages divers, pain bio et escargots, avec à boire jus de pomme, cidre ou bières. Nous avons été rassasiés en temps et en heure. Dans les allées étaient disposés des bancs où les promeneurs las pouvaient s’asseoir et contempler la fête. Car il y avait du spectacle. Même les épouvantails en bois habillés en dimanche semblaient se réjouir de la foule.


 Au milieu de ce joyeux méli-mélo, les organisateurs avaient installé des chaises en cercle pour les conférences de l’après-midi, à côté de la bourse d’échange de plantes où étaient rassemblés beaucoup de boutures et de plants de vivaces, annuelles, arbustes fruitiers, décoratifs, graines de légumes, tout ce qu’un jardin peut produire en trop ou en exubérance ! L’association Par nature a initié les auditeurs au jardinage bio à la demande, suscitant l’intérêt par les méthodes trop peu connues des engrais verts ou purins de plantes, ou toutes recettes anciennes de lutte contre les prédateurs du jardin. Ensuite, l’Association pour le renouveau de l’herboristerie a retracé la longue histoire de la phytothérapie depuis la naissance de l’humanité jusqu’à nos jours.  Le public bien que restreint se révélait de qualité par les questions qui suivirent.


20120501-036

 

La conférencière.


Soudain, surgie de nulle part, l’orgue de barbarie fit entendre sa musique plaintive et aussitôt les enfants se massèrent autour du vieux monsieur qui tournait la manivelle.


20120501-017

 

Le vieux monsieur et les enfants.

Photos Yves Nivot


C’était la fête de la nature et des enfants, et tout le monde se sentait bien.

Le lendemain, il pleuvait !  

 

Claude Amour

Partager cet article

Repost 0
Published by arh-est - dans fête régionale
commenter cet article

commentaires

Cadeau De La Terre

  • : Blogueuse en herbes
  • Blogueuse en herbes
  • : Prendre soin de soi par les plantes, herboriser, déguster les plantes sauvages comestibles.
  • Contact

Recherche