Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 21:59

 

 

Le buis, plante bénéfique ou plante toxique ?

 

 

 

Un soir, lors d'un dîner entre amis, la conversation tourne autour des plantes médicinales dans le jardin. Une femme d'un village proche raconte qu'elle prend, lorsqu'elle est atteinte d'une énorme fièvre et qu'elle est "au bout du rouleau", une décoction de feuilles de buis. Bien sûr, cette boisson est très amère, il faut en avoir la nécessité, mais elle assure qu'elle est guérie dès le lendemain. Le côté pratique, c'est qu'il y en a toujours sous la main. 

 

Un peu étonnée, je remarque que je pensais cette plante toxique. Elle me dit que oui, elle est toxique mais qu'on peut l'utiliser de temps en temps. Elle l'a lu dans un livre (ne précise pas lequel) et depuis a vérifié l'efficacité de ce remède.

C'est donc dans la dose que réside la toxicité, me demandè-je. Après quelques recherches sur le Net et dans la bibliothèque, voici ce qu'il en ressort.

 

 

 

 

 

 

 

 

BUIS

Nom scientifique : Buxus sempervirens, L.

Famille : Buxacées

Généralités : Autres appellations : Guézette, Bois béni, Bois d'Artois...

 

Le buis, emblème du renouveau et de la résurrection , était en Grèce consacré à Pluton. (Traité des arbrisseaux et des arbustes, Jaume Saint-Hilaire, 1825).                       

Botanique et géographie

Origine : Bassin méditerranéen principalement dans les bois.

 

Description botanique : - Arbrisseau touffu de 1 m à 5 m, au feuillage sombre persistant (sempervirens = toujours vert), spontané sur sol calcaire - Très cultivé comme plante ornementale - Feuille entière, opposée, luisante, coriace, glabre, à nervure médiane saillante. Les bords de la feuille sont lisses et un peu enroulés vers le dessus. Fleurs petites jaunâtres (avril). Fruit : capsule verte puis brune, à 3 loges contenant chacune 2 graines. Peut atteindre 600 ans. Bois de tournage et utilisé en gravure. - Saveur très amère -

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/41/Illustration_Buxus_sempervirens1_cleaned.jpg/290px-Illustration_Buxus_sempervirens1_cleaned.jpg

Parties utilisées:  Feuilles.

Une infusion aqueuse ne précipite pas avec de l'acétate de plomb (différence avec la Busserole et l'Airelle).

Conservation : En récipient bien fermé, à l'abri de la lumière, dans un local frais et aéré.

Constituants

Nombreux alcaloides stéroidiques (buxine..).

Propriétés :

Purgatif drastique.

Principes actifs isolés : - propriétés parasympatholytiques intenses dues aux alcaloïdes.

Associations usuelles : Autres drogues cholérétiques (Romarin, Boldo, Menthe poivrée).

Applications

Confirmés par l'usage : - Purgatif drastique (voie orale); décocté (saveur désagréable) (10 g/litre : décoction jusqu'à réduction au tiers) : 250 ml par jour Teinture : 2 à 4 g/jour Cholagogue (voie orale).

 

Contre-indications : Convalescence; Hypotension; Enfants de 0 mois à 15 ans; Grossesse.

Précautions particulières : Ne pas associer à d'autres parasympatholytiques.

Autres emplois : Cosmétologie : lotion capillaire.

Risques

Usage à restreindre au maximum étant donné la toxicité des feuilles.

 

Effets indésirables : - Toxicité au niveau du système nerveux (moelle épinière et bulbe), engendrant principalement une paralysie d'origine spinale à fortes doses.

Troubles possibles : sudorifique, cholagogue, antirhumatismal. Vomissements, vertiges, tremblements. Possibilités de dermites.
 

 - Au-delà des doses indiquées, risques de vomissements, diarrhées, vertiges, tremblements, contractions tétaniformes, troubles respiratoires - Cycle menstruel, contraception, grossesse, allaitement : ne pas utiliser.

 

 

              
 
 
Cependant, voici quelques autres appréciations.
Dico santé des plantes des Vosges, de M. et Mme Busser :
" Usages populaires : infusions contre les maladies respiratoires.
Précaution d'emploi : mes alcaloïdes peuvent provoquer des troubles digestifs avec diarrhées et vomissements et des troubles nerveux pouvant aller jusqu'à une paralysie.
Utilisation avec prudence."
Plantes médicinales et sorcellerie, de Frédéric Vernet :
"On peut utiliser les feuilles mais aussi l'écorce et la racine. Si on mélange les deux, on peut en faire une tisane dans la proportion d'une cuiller à café pour une tasse d'eau. On fera bouillir, puis, dès les premiers bouillons, on retirera du feu pour laisser infuser encore  mn à  1/4 heure. C'est un dépuratif très actif mais aussi un laxatif. (...)
En revanche, 50 g de  feuilles sèches pour un litre d'eau, préparées en décoction, jusqu'à réduction de moitié du liquide, font du buis une très bonne potion fébrifuge.
Malheureusement, la tisane de buis est difficilement acceptée par l'estomac."
L'usage traditionnel du buis est donc connu mais il n'est pas divulgué encore moins recommandé. Le buis est plutôt banalisé comme la plante sacrée, buis bénit, que l'on brûle peu avant Pâques pour purifier la maison ou que l'on accroche devant la porte pour chasser les mauvais esprits.
Cette dame qui se sert une décoction de buis comme fébrifuge et "nettoyant de l'organisme" en cas de grippe sévère est-elle consciente de ces aspects douteux ou emploie-t-elle le buis en connaissance de cause, et surtout en connaissant la dose?
Là devrait intervenir l'herboriste officiel, celui qui n'est pas encore reconnu de nos jours, mais dont on vérifie tous les jours le manque dans notre société moderne.
           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène 26/01/2017 21:10

Le buis n'est pas toxique, je l'utilise depuis des années (60g de feuilles/ 1,250 L d'eau deVolvic de mettre) après avoir effeuillé le buis et bien nettoyer les feuilles, les mettre à bouillir 1/4 d'heure à découvert, remuez de temps en temps les feuilles puis éteindre la source de chaleur et recouvrir et laisser infuser pendant 20mn feux éteint. Prendre une carafe et placez une passoire dans laquelle vous aurez pris la précaution de mettre 2 feuilles d'essuie-tout puis filtrez votre préparation dans laquelle vous mettrez une branche de thym frais. Moi je ne trouve pas cela amère perso. Formidable chasse grippe (3 verres dans la journée, entre les repas) ou en bains de bouche pour aphtes, abcès dentaire etc..bien pour le zona et toutes plaies (vous pouvez les soignez avec des compresses imbibées de cette préparation, accélère la cicatrisation.
Chaque fois que j'en ai besoin je consulte les merveilleux livres du regretté Raymond Dextreit "L'argile qui guérit" et " Ma trousse naturelle d'urgence" ainsi que de nombreux autres ouvrages dans lesquels il décrit les bienfaits avec raison, j'en ai fait l'expérience et lui en suis très reconnaissante ! On peut voir sa fille,lors du Salon Marjolaine (qui a lieu au parc floral une fois l'an), et retrouver de nombreux ouvrages qu'il a écrits.

Hélène 26/01/2017 21:10

Le buis n'est pas toxique, je l'utilise depuis des années (60g de feuilles/ 1,250 L d'eau deVolvic de mettre) après avoir effeuillé le buis et bien nettoyer les feuilles, les mettre à bouillir 1/4 d'heure à découvert, remuez de temps en temps les feuilles puis éteindre la source de chaleur et recouvrir et laisser infuser pendant 20mn feux éteint. Prendre une carafe et placez une passoire dans laquelle vous aurez pris la précaution de mettre 2 feuilles d'essuie-tout puis filtrez votre préparation dans laquelle vous mettrez une branche de thym frais. Moi je ne trouve pas cela amère perso. Formidable chasse grippe (3 verres dans la journée, entre les repas) ou en bains de bouche pour aphtes, abcès dentaire etc..bien pour le zona et toutes plaies (vous pouvez les soignez avec des compresses imbibées de cette préparation, accélère la cicatrisation.
Chaque fois que j'en ai besoin je consulte les merveilleux livres du regretté Raymond Dextreit "L'argile qui guérit" et " Ma trousse naturelle d'urgence" ainsi que de nombreux autres ouvrages dans lesquels il décrit les bienfaits avec raison, j'en ai fait l'expérience et lui en suis très reconnaissante ! On peut voir sa fille,lors du Salon Marjolaine (qui a lieu au parc floral une fois l'an), et retrouver de nombreux ouvrages qu'il a écrits.

Reine Marie Anne 20/04/2015 14:55

Cela fait une trentaine d'années depuis que j'ai eu connaissance des propriétés fébriles antivirales particulièrement contre le virus de la grippe que j'en prend et l'ai conseillé avec toutes les précautions à prendre quant au dosage précis de la décoction et du volume maximum en trois prises à prendre par 24 h.
Je ne le prend et conseille de le prendre que lorsque je suis certaine que je développe le démarrage des symptômes d'une grippe
Persistance en période à risque d'un mal de dos très localisé vers les lombaires dû vraisemblablement à la présence des coccinelle se multipliant, bactéries ennemies mortelles du virus que j'aide en prenant préventivement de l'ocilococcinum.
Ensuite si cela n'est pas suffisant pour empêcher le démarrage réel de la grippe avec début de grande faiblesse, et démarrage de fortes courbatures particulièrement dans les jambes et fièvre forte sans sudation avec envie terrible de se coucher sans que le mal de tête soit arrivé, je démarre la prise de la décoction de buis pour provoquer la sudation et l'élimination rapide des toxines et cadavres du combat qui se déroule dans mon corps, ce combat provoque la Fièvre qui monte, c'est elle qui va tuer le virus à partir de 39 degrés. Si la fièvre est trop forte il faut protéger le cerveau en mettant un sac de glace sur la tête. Si elle depasse 40, A la rigueur on peut la faire baisser par très peu d'aspirine (reine des pres) mais surtout pas en dessous de 39.il faut que le virus soit tue par la fièvre.
A ces conditions la grippe dure une journée, on trempe totalement son lit (il est nécessaire de mettre une àleze avant de se coucher)
Le lendemain on est frais comme un gardon et interdit moralement devant Dieu de se porter pâle auprès de ses supérieurs dans le travail.

arh-est@laposte.net 20/04/2015 22:54

Merci beaucoup pour ce témoignage qui recoupe exactement ce que j'ai entendu dans mon village! "Le lendemain, on est frais comme un gardon", c'est une vraie expérience, mais il faut accepter la fièvre et la sudation excessives. En ce qui concerne le travail, c'est facultatif. Claude Amour pour l'ARH.

Cadeau De La Terre

  • : Blogueuse en herbes
  • Blogueuse en herbes
  • : Prendre soin de soi par les plantes, herboriser, déguster les plantes sauvages comestibles.
  • Contact

Recherche