Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 18:02

 

 

 

 

L'Association 'Simplement'

(présidente, Claude Amour, trésorière, Anne van der Straaten)

organise une:

 

 

Journée des plantes sauvages comestibles,

aux Champs de la Place, à Villapourçon (58)

 

Une nouvelle fois, Marie Aline Queffurus, botaniste diplômée, animera une journée de stage en Morvan.

Déroulement du stage : début assez tôt le matin (9h30 environ), présentation, balade autour des Champs de la Place avec explication des différentes plantes comestibles de la saison : comment faire la distinction ? ; cueillette des plantes pour le repas.

Après le repas, prenons le temps de souffler un peu avec des livres botaniques, etc. Puis préparation des plantes sauvages récoltées et enfin, un bon repas dans une atmosphère conviviale.


Date prévue : le jeudi 18 mai.

Nombre maximal de participants :12 personnes.

Les frais dépendront du nombre de participants, plus d'infos suivront.

Ça vous dit ? Alors, inscrivez-vous vite à l’adresse anvds@wanadoo.fr


Inscription définitive suivra après plus d'infos sur le prix de la journée.

 

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 21:53

 

Découverte et cuisine des plantes sauvages comestibles

 

 

C’est tout près de chez moi, dans un endroit de nulle part comme il y en a tant dans le Morvan, à côté de la station thermale de Saint-Honoré-les-Bains, que je découvre ce centre, mi-camping mi-lieu de rencontre écolos marginaux, où l’animatrice Mireille Mathot nous accueille dans sa yourte.

 

IMGP3161

L'intérieur de la yourte de Mireille

 

La cueillette des plantes sauvages se fait sur le terrain lui-même, puisque seules les allées sont tondues, le reste étant livré à la nature. Après les présentations d’usage, Mireille nous énumère les plantes comestibles à notre portée le long du chemin : la berce (ou grande berce) _ on cueille de belles feuilles délicatement et soigneusement_ , la carotte sauvage c’est la coupelle de semences qui nous intéresse_ ; on  goûte une graine, délicieux, parfum très fort ; on reconnaît le plantain, le frêne.


 Mireille avec son léger accent belge est à l’aise depuis son enfance avec les plantes, les bonnes ou mauvaises herbes,  dont se servaient sa mère et sa grand-mère dans leur cuisine traditionnelle. Elle accommode à l’instinct, nous dit-elle, sans avoir à priori de recettes, mais nous verrons chez elle une petite bibliothèque avec les livres de François Couplan, les guides Delachaux et Niestlé, et d’autres livres en édition moins connue.


IMGP3162

Mireille et Danièle


Nous n’avons au début de la journée aucune idée de ce que nous allons manger au déjeuner. Nous continuons notre promenade parmi les prunelliers, aubépine, genêts, fougères, millepertuis ; on franchit un ruisseau, la Braconne, le long duquel prolifèrent les salicaires, la reine des prés, les orties. Mais on cueille des feuilles d’épiaire puante (ou grande épine, ou ortie puante, Stachys sylvatica), qui ne pique pas, elle ! Elle pue, c’est comme ça qu’on la reconnaît, c’est net ! Citée dans Thierry Thévenin, Les Plantes sauvages, comme un des meilleurs légumes feuilles de la forêt, Mireille nous annonce que nous nous en servirons dans la soupe et pour les beignets apéritifs.

 

Puis nous revenons à la yourte pour faire un tour au jardin où nous cueillons des aromatiques : thym serpolet, aneth, oignon ; des feuilles diverses : bourrache, mauve sylvestre, arroche, un peu de chénopode blanc ; des fleurs pour la salade : capucine, souci,   mauve, coquelicot. Nous faisons de petits tas avec toute la récolte, les feuilles pour les beignets, celles pour la soupe, les fleurs pour la salade, et enfin il y aura un dessert : de la crème pâtissière à la reine des prés. Au fil de la conversation (nous sommes trois, mon amie Danièle, Mireille et moi), nous apprenons que Mireille est végétarienne ; elle a ainsi acquis une longue expérience en diététique et hygiène alimentaire.


Voici le menu : beignets apéritifs, soupe, salade et crème dessert.

 

IMGP3163

La soupe

 


Les beignets apéritifs sont confectionnés avec les feuilles de noisetier, épiaire, et bourrache (dont les poils ont été écrasés sous un rouleau), trempées dans une pâte : farine de châtaigne, lait de riz et sel.

La soupe est à base de pommes de terre du jardin, oignon, échalote, feuilles de berce, plantain, arroche, mauve, avec du thym serpolet et du sel.

La salade est tout en couleurs avec les fleurs du jardin.

La crème pâtissière est à base d’infusion de reine des prés (fleurs séchées), un sachet de crème, et du miel.


La dégustation se fait dans la lenteur et la délicatesse ; en effet, les goûts sont différents de notre alimentation ordinaire ; je suis surprise par les feuilles de berce, que je trouve un peu épaisses dans la soupe mais inoubliables dans le genre âcre, vert, indescriptible. Les beignets sont délicieux, croquants, l’épiaire est réellement bonne, c’est à retenir.  La bourrache est surprenante aussi. Quant à la salade, c’est un bonheur, avec les graines de carotte qui s’ouvrent sous la dent !

 


IMGP3164

La salade


Nous n’avons plus faim pour la crème pâtissière, qui est moins convaincante d’ailleurs, de l’aveu même de Mireille.


Bilan de la journée : il est tout à fait possible de cueillir des feuilles de berce, de noisetier, de bourrache, d’autres plantes simples et communes et de les intégrer dans les soupes et purées. Le goût est décoiffant, digne d’un grand cuisinier. Cela vaut le coup de  bluffer une table d’invités un soir, et c’est surtout pas cher.


Merci à Mireille de nous avoir montré la voie, car c’est l’expérience qui manque à notre génération.

 

Les coordonnées du centre Lotussy, à Tussy, 58170 Saint-Honoré-les-Bains.

 

Claude


link

Animation: Mireille Mathot, 07 87 74 95 87.

Dates des prochains ateliers: 23 septembre 2012.

Prix : 20 € la journée, repas compris.

Repost 0
Published by arh-est - dans cuisine
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 13:42

Boisson pétillante à base de Sureau.

 

5L d'eau

500g de sucre

20 ombelles de fleur

2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre

jus de citron (1 citron coupé en morceux et écrasé à la main dans l'eau)

 

Laisser macérer dans un bocal recouvert d'une toile. Mettre au soleil une bonne semaine.

Remuer tous les jours. La Boisson devient pétillante. Filtrer et verser dans des bouteilles que l'on placera au frais (sous-sol).

Consommer après 15jours, 3 semaines.

 

Boisson très raffraichissante pour l'été.

Mais comme la freinette de Claude, ouvrir avec précaution. Ca continue de fermenter dans la bouteille. Mettre celle-ci au réfrigérateur avant d'ouvrir.

L'année dernière j'ai essayé la limonade de sureu. Cette recette améliorée par l'ajout de raisins secs dans les bocaux. Un bocal a été attaqué par les fourmis. Et je voulais garder ma bouteille restante pour l'hiver : erreur! Tout s'est évaporé de la bouteille : trop de pétillant!

 3548733502_acf43c24ff.jpg

Repost 0
Published by arh-est - dans cuisine
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 11:03

C'est une boisson biologique vivante, fermentée, à haute teneur en acides organiques, enzymes et minéraux essentiels. C'est un fantastique aliment très actif qui contribue à lutter contre la pollution sous toutes ses formes et à préserver forme, activité et mieux être.

link

Dans le commerce ils l'appellent aussi "Thé vivant pétillant"2232661901_1b3d9fb1b6.jpg

 

Claude m'a donné un petit bocal de champignon le 1er Mai. Après préparation j'en ai un bout de 20cm de diamètre (la forme du saladier) et d'épaisseur d'environ 2cm, en plus du champignon initial qui est collé en dessous de la "galette". J'ai réussis à le recaser dans un gros bocal. J'ai vu qu'on peut mélanger avec du thé et de l'infusion. Bonne nouvelle on peut tester avec différentes plantes.

J'ai laissé macérer 22 jours au lieu de 14 jrs maxi. Je m'attendais à pire mais c'est bon. Il y a un goût de jus de citron. Plus on laisse macérer, plus c'est acide.

Je vais pouvoir en distribuer à mes parents, frère, belle soeur,etc... Je pense qu'ils sont assez "bio" pour tester. Notamment ces deux derniers qui ne boivent plus de café ni thé le matin. Que mes infusions ! :)

 

Merci Claude

Anaïs

 

 

link

Repost 0
Published by arh-est - dans cuisine
commenter cet article

Cadeau De La Terre

  • : Blogueuse en herbes
  • Blogueuse en herbes
  • : Prendre soin de soi par les plantes, herboriser, déguster les plantes sauvages comestibles.
  • Contact

Recherche