Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2020 5 27 /03 /mars /2020 17:56

C'est une recette de printemps, qui se propose de récolter et d'utiliser les pâquerettes "sauvages" qui fleurissent un peu partout. Profitons du fait qu'il y a moins de pollution et que nous pouvons récolter quelques plantes sur les talus ou dans les fossés soigneusement et délicatement.

RECETTE

 

MACÉRATION HUILEUSE DE PÂQUERETTE SAUVAGE  (Bellis perennis)

 

  • Ramasser les fleurs propres *quand le soleil a évaporé l'humidité de la nuit (*pas de tige, pas de feuille) dans un lieu exempt de "pollution", déchets animaux, etc. Attention aux propriétés privées.
  • Les mettre dans un bocal propre après les avoir laissé sécher un moment (1 ou 2 heures),
  • Ne sont utilisées que les fleurs ;
  • Recouvrir d'huile, celle de votre choix. Penser que les huiles dites précieuses (jojoba, amande douce, etc.) rancissent vite. Autour de moi, les pros utilisent svt carthame; d'autres pépins de raisins; moi, c'est toujours huile d'olive.
  • Toutes les fleurs doivent être immergées (quelquefois les premiers jours, il est nécessaire de les maintenir enfoncées avec un petit objet qui supporte l’huile).
  • Quelquefois, il est conseillé d’ôter le couvercle et de mettre un tissu maintenu correctement (élastique, ficelle) ;
  • Penser à noter quelque part la date de cueillette, quelle huile est utilisée, le lieu de cueillette.

        Quoi qu'il en soit, l'huile doit être biologique et de première pression à froid.

  • Mettre au soleil le jour; si vous en avez la possibilité, rentrer le bocal la nuit pour éviter les "chocs" de température. Les nuits sont fraîches actuellement.
  • Laisser macérer 3 semaines, au moins ;
  • Filtrer précautionneusement ;
  • Mettre dans des flacons colorés, étiquetés avec date de filtration, huile utilisée, etc., à l'abri de la lumière, et dans un lieu frais type cave, sellier, mais pas au réfrigérateur…

 

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2019 3 11 /09 /septembre /2019 21:15

Association « Simplement »

 

Sortie récréative

Jardin art et nature

Samedi 28 septembre 2019

 

Jardin de Sangy, à Montaron

 

« En tant que jardiniers passionnés, sculpteur et amateurs d’art, Leon et Yolande Vanderhoeven ont créé l’association Rencontre Art et Nature dans le but d’agir pour le développement de l’art en milieu naturel et rural. L’art dans tout son sens et tous ses sens : sculpture, peinture, photographie, poésie, littérature, musique, art culinaire, floral et jardin d'agrément.

Une visite guidée vous permettra de découvrir nos herbes aromatiques et nos fleurs comestibles. Vous aurez la possibilité d’acheter des bouquets et des plants aromatiques au profit de l’association. »

Simplement s’inscrit dans cette démarche, et nous sommes heureux de vous proposer de visiter le jardin, 4, route de Sangy, 58250 Montaron, samedi 28 septembre à 10 heures. Nous pouvons nous retrouver directement à l’entrée du jardin, ou pour certains organiser un covoiturage.

Après la visite, pour ceux qui veulent, possibilité de pique-niquer sur place.

 

Inscriptions : Claude Amour: claude.amour0317@orange.fr; Anne van der Straaten : anvds@wanadoo.fr. Entrée du jardin : 2.

 

Léon fait la visite de son jardin Art et nature, et nous recommande un livre de recettes auquel il se réfère en particulier.Léon fait la visite de son jardin Art et nature, et nous recommande un livre de recettes auquel il se réfère en particulier.Léon fait la visite de son jardin Art et nature, et nous recommande un livre de recettes auquel il se réfère en particulier.

Léon fait la visite de son jardin Art et nature, et nous recommande un livre de recettes auquel il se réfère en particulier.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 17:43

La sève de bouleau, c'est pour bientôt, vu que la lune change samedi!

Je vais donc percer mon arbre favori vendredi ou samedi selon le temps, on verra.

Egalement préparons nous pour l'ail des ours, car les feuilles pointent le bout de leur nez.

Les régals du printemps, c'est maintenant!

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 17:39
Ecouter le guide et échanger les savoirs font l'intérêt de la sortie botanique.

 

Lundi 31 juillet, rendez-vous à 14h30 au parking du casino, ou bien un peu avant à l'office du tourisme de Saint-Honoré-les Bains.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 21:38

Nouvelle sortie botanique prévue le 31 juillet, à Saint-Honoré, autour de l'étang.
Nouvelle sortie botanique prévue le 31 juillet, à Saint-Honoré, autour de l'étang.

Nouvelle sortie botanique prévue le 31 juillet, à Saint-Honoré, autour de l'étang.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 18:02

 

 

 

 

L'Association 'Simplement'

(présidente, Claude Amour, trésorière, Anne van der Straaten)

organise une:

 

 

Journée des plantes sauvages comestibles,

aux Champs de la Place, à Villapourçon (58)

 

Une nouvelle fois, Marie Aline Queffurus, botaniste diplômée, animera une journée de stage en Morvan.

Déroulement du stage : début assez tôt le matin (9h30 environ), présentation, balade autour des Champs de la Place avec explication des différentes plantes comestibles de la saison : comment faire la distinction ? ; cueillette des plantes pour le repas.

Après le repas, prenons le temps de souffler un peu avec des livres botaniques, etc. Puis préparation des plantes sauvages récoltées et enfin, un bon repas dans une atmosphère conviviale.


Date prévue : le jeudi 18 mai.

Nombre maximal de participants :12 personnes.

Les frais dépendront du nombre de participants, plus d'infos suivront.

Ça vous dit ? Alors, inscrivez-vous vite à l’adresse anvds@wanadoo.fr


Inscription définitive suivra après plus d'infos sur le prix de la journée.

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 22:56

 
 
Sortie botanique mardi 12 avril

 

L'antenne de l'Est de l'Association pour le renouveau de l'herboristerie invite Marie-Aline Queffurus, guide botaniste diplômée de l'Ecole lyonnaise des plantes, spécialiste des plantes indicatrices du sol.

 

Le matin, à partir de 10 heures, analyse du sol de jardins autour de Luzy suivant les demandeurs inscrits. Rendez-vous à Tazilly, devant l'église.

 

Le repas de midi sera tiré du sac, pique-nique selon le temps.

 

L'après-midi, rendez-vous à 14 heures devant l'office du tourisme de Saint-Honoré-les-Bains. Sortie organisée avec la collaboration de l'office du tourisme à l'intention des curistes. Covoiturage souhaité.

 

Tarifs : la journée complète : 12 €; la demi-journée : 5 €.

 

Contacts et inscriptions :

Mme Claude Amour,

au bourg, 58170 Tazilly

03 86 30 08 25

claude.amour58@gmail.com

Bureau d'informations touristiques de Saint-Honoré-les-Bains,

13, rue Henri-Renaud,

58360 Saint-Honoré-les-Bains

03 86 30 43 10

contact@portessuddumorvan.fr

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 14:47
Attentifs
Attentifs

Mercredi 23 septembre 2015, un petit groupe de curieux prenait le chemin de la Montée, à Luzy (58), la tête basse et la loupe à la main.

La guide Marie-Aline Queffurus a commenté avec application le rapport des herbes dites mauvaises avec le traitement infligé au sol pour les cultures de céréales.

Un sol compacté, dur et fissuré, ne respire plus, la vie sous la surface n'existe presque plus et seuls le rumex et la fausse matricaire survivent après les doses d'engrais azoté excessives. Des endroits dans le champ sont à nu, peut-il y avoir encore quelques vers de terre?

Dans les fossés, la bardane refait un cycle en accéléré après la sécheresse de cet été; on remarque les rosettes de la bourse à pasteur, la tige haute du chénopode blanc.

A l'approche du bois, une touffe de feuilles veloutées vert pâle nous interpelle; ce n'est pas de la consoude, non, c'est de la digitale pourpre (Digitalis purpurea), ne pas confondre!

Nous jouons avec les feuilles de plantain lancéolé, à les presser et à en extraire le suc qui soulage les piqûres et problèmes de peau.

Tous comprennent l'importance de l'analyse du sol et de son histoire agricole. La guide spécialiste des plantes bio-indicatrices du sol pratique la visite et analyse des jardins de particuliers autant que les visites professionnelles auprès des agriculteurs, selon les méthodes de Gérard Ducerf.

D'un côté, le champ, de l'autre le bois de feuillus.

D'un côté, le champ, de l'autre le bois de feuillus.

Partager cet article
Repost0
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 19:09
Un groupe de 20 personnes s'était rassemblé devant l'église pour écouter disserter Alain Guichard, guide botaniste, enseignant à l'Ecole des plantes de Paris depuis dix ans.
La promenade nous emmenait autour du village par des chemins à travers champs et bois, et retour par la petite route départementale. Bien qu'à certains endroits les plantes aient été fauchées la veille, notre guide fut intarissable et excita notre curiosité et celle des enfants par de nombreuses anecdotes et expériences.
Les deux plantains (Plantago lanceolata et Plantago major, famille des Plantaginacées), par exemple, qui sont utiles contre les piqûres d'insectes et d'orties; on cueille deux ou trois feuilles, on les froisse et on frotte là où ça fait mal!
La carotte sauvage (Daucus carota, Apiacées) était en graines, et on peut les manger en salade; de même pour les fruits de l'aubépine (Crataegus monogyna, Rosacées).
Comment différencier un hêtre d'un charme? Il faut se rappeler la formule : Le charme d'Adam est d'être à poil. Autrement dit, la feuille de charme est bordée de petites dents, et celle du hêtre est duveteuse!
Quelle est la force de la combinaison entre le lierre grimpant et l'arbre sur lequel il s'accroche? La durée de vie d'un lierre est d'environ 600 ans, celle du pommier ou merisier hôte est de 100 ans en moyenne; le lierre grimpant n'étouffe donc pas l'arbre contrairement à ce qu'on pourrait croire. Il est utile également pour les abeilles en automne car ses fleurs sont tardives, ce sont les dernières pour les butineuses.

Liste des plantes décrites :

Plantains, millepertuis perforé, verveine officinale, armoise commune, érigeron annuel, carotte sauvage, lotier corniculé, géranium des Pyrénées, grande berce, aubépine, renouée des oiseaux, renouée du Japon, morelle douce amère, tamier commun, fusain d'Europe, digitale pourpre, stellaire holostée, germandrée scorodoine, renouée poivre d'eau, chêne pédonculé, bruyère callune, genêt à balais, laitue des murs, néflier d'Allemagne, érable sycomore,lierre grimpant, porcelle enracinée, cornouiller sanguin, bryone dioïque, piloselle, ambroisie, aulne glutineux.
Au bout du chemin et de l'après-midi, nous étions fatigués et heureux, enfants et grandes personnes, tant nous en avions appris sur ces plantes familières et étonnantes!
Le groupe attentif
Le groupe attentifLe groupe attentif
Le groupe attentifLe groupe attentifLe groupe attentif
Le groupe attentifLe groupe attentifLe groupe attentif

Le groupe attentif

Partager cet article
Repost0

Cadeau De La Terre

  • : Blogueuse en herbes
  • : Prendre soin de soi par les plantes, herboriser, déguster les plantes sauvages comestibles. Simplement est une association qui vise à faire connaître les simples. Autrement dit, les plantes médicinales.
  • Contact

Recherche